musique interaction Guebwiller

Scann-Tec/

Musicien, designer sonore

Scann-Tec

Musicien et designer sonore russe, Scann-Tec (Vladislav Isaev) travaille sur la spatialisation sonore et développe des expériences d’écoute novatrices, totalement immersives.

Vladislav Isaev est un musicien et designer sonore russe originaire de Moscou également connu sous le nom Scann-Tec. Il commence à composer de la musique en 1996 avant de se passionner pour la psytrance et l’ambient. Il prend part au projet He Sundial Aeon en tant que compositeur et DJ en 2006 puis crée en 2007 son propre label Aural Network. Depuis, il travaille en tant que directeur musical de NIVAL, un jeu vidéo russe, et compose la bande sonore de diverses séries télévisées, comme “The mystery of Dion”, une partie du célèbre programme russe pour enfants “Good Night Kids“. Vladislav a collaboré avec The Future Sound of London et Mark Morgan sur plusieurs projets et avec sa compagne Elena, avec qui il a créé le projet Broadcast of Variants et sorti un EP sur FSOLdigital. Le concept de ce projet est de mixer des field recordings russes à des enregistrements vidéo.

 

Après plusieurs sorties sur divers labels, il sort son premier album « Facial Memories » sur Celestial Dragon. Son concert à la Filature de Mulhouse organisé par les Dominicains de Haute Alsace en 2011 rencontre un franc succès. En 2016, il sort son album Unyt, développant son design sonore en une expérience immersive, travaillant à diffuser le son via une pluralité de canaux sonores.

 

Vladislav joue également du piano, et notamment “Pelléas et Mélisande”, “Le martyre de Saint Sébastien” de Debussy, son compositeur préféré avec Ravel, Mahler, Tchaikovsky et Stravinsky. Il a également étudié la culture russe, l’histoire de la musique, produit des films et des photographies.

 

Durant sa résidence de deux semaines en avril et mai 2018 chez les Dominicains de Haute Alsace, il a poursuivi son travail sur la spatialisation sonore 8.1, en s’attachant à développer une nouvelle expérience pour les spectateurs.

Dans la presse

Tartine de Contrebasse (Août 2016)