théâtre Alloue

Norge Espinoza Mendoza/

Dramaturge, poète

Norge Espinoza Mendoza

Poète, dramaturge, critique et activiste LGBTQI cubain, Norge Espinoza Mendoza travaille actuellement sur un projet de pièce de théâtre interculturel, en collaboration avec un auteur français, Nicolas Kerszenbaum.

Norge Espinoza Mendoza est né à Santa Clara, à Cuba, en 1971. Diplômé de l’Ecole Nationale des Arts et de l’Institut Supérieur des Arts de la Havane, il a travaillé avec les plus grandes institutions théâtrales cubaines, comme Teatro El Público, Teatro de las Estaciones, Teatro Pálpito, etc. Ses critiques ont été publiées dans de nombreux magazines et journaux cubains. Il a écrit des pièces de théâtre pour plusieurs compagnies : Ícaros, La virgencita de bronce, Cintas de seda, et des adaptations d’auteurs classiques et contemporains, comme Shakespeare, Racine, Tchekhov, Fasbinder, Sartre et Ibsen. Il a également publié des recueils de poésie (Las breves tribulaciones, National Award of Poetry El Caimán Barbudo), des essais (Escenarios que arden, Notas en Piñera) ainsi que des pièces pour adultes et enfants, remportant certains des prix les plus prestigieux du théâtre et de la littérature cubaine, comme le prix Villanueva, consacrant le plus beau spectacle cubain de l’année.

Il a participé au programme international d’écriture à l’Université d’Iowa et au programme international d’écriture de théâtre au Royal Court Theater de Londres. Ses œuvres ont été traduites en Anglais, Français, Bulgare et d’autres langues. En 2014, il a écrit les paroles et dialogues en espagnol de Carmen La Cubana, une comédie musicale inspirée par Carmen de Bizet et par Carmen Jones. Cette comédie musicale, dirigée par Christopher Renshaw avec une direction musicale par Alex Lacamoire a été jouée pour la première fois au Théâtre du Chatelet de Paris en avril 2016.

En tant qu’activiste pour la communauté LGBTQI cubaine, Espinoza organize depuis les années 1980 des évènements, publie et promeut ses ouvrages et ceux d’autres artistes cubains. Il a organisé le premier événement cubain dédié à l’homoérotisme dans les arts cubains, Jornadas de Arte Homoerótico, 1998-2000. Son livre, Cuerpos de un deseo diferente, publié en 2013, est un recueil de ses écrits sur cette problématique. En 2017, sa pièce Trio a été sélectionnée dans la première anthologie de pièces de théâtre sur l’homosexualité à Cuba : Cuba Queer, par les Editions Hypermedia.

 

Durant sa résidence de deux semaines en mai 2018 à la Maison Maria Casarès, il a travaillé sur un projet de pièce de théâtre franco-cubaine en collaboration avec Nicolas Kerszenbaum, projet intitulé « Deux villes fantômes ». Cuba et la France entretiennent depuis longtemps d’intenses relations culturelles, en particulier dans le monde du théâtre ; les deux auteurs s’inscrivent directement dans cette histoire. La pièce, onirique, raconte l’histoire de deux couples, l’un vivant à Paris, l’autre à la Havane, chacun rêvant de partir dans l’autre ville. Fruit d’une collaboration entre un artiste français et un autre cubain, cette pièce est une confrontation de visions du monde sur un ailleurs et un regard critique sur les relations Nord Sud.

Dans la presse

Le Temps (Mai 2015)