résidences Villeneuve-lès-Avignon

Jean-Paul Tooh-Tooh/

Dramaturge, poète et nouvelliste

Jean-Paul Tooh-Tooh

Originaire du Bénin,  Jean-Paul Tooh-Tooh  est un auteur de théâtre, poète et nouvelliste. Durant sa résidence à La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon il continue l’écriture de son projet « La Porte ».

Né en 1982 à Agoué au Bénin, Jean-Paul  TOOH-TOOH est titulaire d’une Maîtrise et d’un Diplôme d’Etudes Approfondies en Lettres modernes. Cet auteur a déjà à son actif une dizaine de publications dont des recueils de pièces de théâtre. Lauréat du concours national Plumes dorées 2009 avec sa pièce Immigritude, il est également poète et nouvelliste. En 2014, sa pièce La grammaire du mensonge a été sélectionnée à l’issue d’une résidence d’écriture au Togo, organisée par l’Association culturelle Kadam kadam dans le cadre de son projet Circuit Art’Mattend, financé par la Commission de l’Union Européenne. Cette pièce créée par l’Atelier Toto B d’Haïti avec une mise en scène d’Etienne Dieuvela, a été représentée au Festival International de Théâtre du Bénin (FITHEB) en 2014. Cette pièce de théâtre a également fait l’objet d’une diffusion africaine et européenne.

En 2016, il fut l’un des lauréats pour une résidence d’écriture intitulée Textes-en-Scènes organisée par l’association culturelle Ancrage Culture avec la pièce Six fesses pour un fauteuil. En octobre de la même année, il  fut le seul écrivain invité au Festival des Arts Vodoun de Bruxelles. De  ce séjour enrichissant, il a écrit un ouvrage retraçant les moments forts de cet événement international.

Jean-Paul  TOOH-TOOH est venu en résidence en 2020  à La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon pour continuer écrire son projet « La Porte » :

« Après avoir passé dix ans dans la rue, un homme décide d’élire domicile dans un hôtel le temps d’une nuit. Mais le réceptionniste tente de l’en empêcher. Le désir de se venger d’un richissime homme d’affaires (cause de tous ses malheurs) qui occupe la chambre n°332, est si irrésistible qu’il va user de tous les moyens pour pénétrer dans cet hôtel. Va-t-il réussir son attentat-suicide ? Au moment de déclencher sa ceinture explosive, un détail attire son attention. Qui est réellement le réceptionniste ? Qui mérite enfin la mort ? »