recrutements Asnières-sur-Oise

La Fondation Royaumont recrute un chef jardinier-maraîcher (h/f)/

La Fondation Royaumont recrute un chef jardinier-maraîcher (h/f)

Centre culturel international pour les artistes de la musique et de la danse, la Fondation Royaumont a été créée en 1964 par un couple de mécènes, Henry et Isabel Goüin. Propriétaire de l’abbaye, la Fondation a pour missions de conserver et d’enrichir ce patrimoine, de lui donner vie en le mettant au service des artistes, de le rendre accessible à tous les publics.

L’abbaye est entourée d’un parc de 6,5 ha, classé « Jardin Remarquable », traversé par un réseau de canaux, composé d’alignements d’arbres anciens et partiellement renouvelés et de divers aménagements paysagers principalement issus du XIXe siècle. Depuis 2004, la Fondation a entrepris de valoriser son patrimoine végétal en créant et restaurant 3 jardins aux identités différentes :

Le jardin des 9 carrés : créé en 2004 par Edith Vallet et Olivier Damée, le jardin d’inspiration médiévale a été conçu pour accueillir des expositions sur les plantes, leurs usages et les regards que l’on porte sur elles.
Le jardin du cloître : jardin à la française, restauré selon les plans originaux du paysagiste Achille Duchêne.
Le Potager-Jardin : ce potager contemporain allégorique conçu par deux paysagistes, Astrid Verspieren et Philippe Simonnet, concilie l’organisation formelle du potager traditionnel avec un mode de production original en mix-borders et basé sur l’aptitude de réensemencement naturel des végétaux comestibles. Le Potager-Jardin est un terrain d’innovations dans le domaine des cultures potagères, un laboratoire de la biodiversité.

En savoir plus sur les jardins

Tous ces espaces naturels sont autant de sources d’inspiration et de représentation pour les artistes de la musique et de la danse. Ils constituent également un fabuleux outil pédagogique pour les milliers d’enfants de la région et doivent être un moteur de développement pour la visite du monument historique.

Description de la mission, objectif global de la fonction

Le Chef jardinier-maraîcher est intégré au service technique, composé de 5 personnes. Placé sous la responsabilité du directeur technique et de la direction générale adjointe, il travaille en collaboration avec un jardinier.

Sensible aux nouveaux enjeux environnementaux, sans produits phytosanitaires et face aux changements climatiques, le Chef jardinier-maraîcher coordonne toutes les interventions sur l’ensemble du parc et des jardins. Il assure la gestion et la coordination des missions du deuxième jardinier de l’équipe, et l’intervention des prestataires externes (ESAT pour la tonte et l'entretien général du parc, entreprises d’élagage, etc).

Le Chef jardinier-maraîcher a en charge plus particulièrement l’entretien et l’évolution du Potager-Jardin, dans un bon sens écologique (principe de la permaculture). Il est seul à entretenir ce jardin à la gestion spécifique, il devra respecter le carnet d’entretien réalisé par les concepteurs tout en étant autonome et décisionnaire sur l’évolution des « cellules potagères ».

Nature et étendue des activités

Le Chef jardinier-maraîcher exercera ainsi des tâches de plantation, semis, taille, tonte, débroussaillage, arrosage, cueillette, désherbage des massifs et des allées en accord avec le concept du jardin. Il sera en charge des commandes des plants et des graines nécessaires au bon développement du jardin. Le jardinier partagera son savoir avec le public. Il sera le « médiateur jardinier » du jardin.

Le travail en réseau

Le Chef jardinier-maraîcher travaille en lien avec les différents services de la Fondation pour répondre aux attentes :

    - des artistes et de leurs projets artistiques réalisés en extérieur
    - des groupes adultes et scolaires dans le cadre des actions de médiation
    - des publics/visiteurs dans le cadre d’un programme d’animation et/ou d’événements aux jardins

Le Chef jardinier-maraîcher travaille en lien avec les partenaires extérieurs : PNR, associations locales, lycées agricoles et d’horticulture, etc

Compétences

    - Avoir une vision globale d’un parc labellisé dans un monument historique
    - Être capable de traduire budgétairement un projet et pouvoir le mettre en œuvre
    - Construire et suivre une matrice budgétaire (30 K€ en 2020)
    - Avoir de grandes connaissances botaniques et particulièrement des plantes potagères
    - Avoir une sensibilité marquée à l’écologie et aux grands enjeux à venir liés au changement climatique
    - Acuité à la communication et à la transmission de son savoir-faire et de ses connaissances

Le candidat devra faire état d’une formation professionnelle reconnue en maraîchage (CAPA, BTSA) ou éventuellement être titulaire du certificat de maraîchage permaculturel.