La Charte européenne et internationale des Centres culturels de rencontre

La Charte européenne et internationale du réseau européen des Centres culturels de rencontre a été adoptée en 1991 à Dublin, Irlande. Elle a été modifiée en 2000 au Grand-Hornu en Belgique.

Les critères retenus à Dublin pour l’appartenance au réseau sont les suivants :

  • Les membres du réseau occupent un lieu historique (monument, bâtiment, quartier, jardin, site, etc.) contribuant ainsi à la protection de l’identité du lieu
  • Le lieu historique est le support d’un projet culturel contemporain, mené à bien de manière permanente par une équipe professionnelle et qui contribue à définir, pour aujourd’hui, l’identité de ce lieu
  • Le projet culturel contemporain, distinct de la fonction initiale du lieu, prend en compte la dimension de celui-ci
  • L’action des membres du réseau a une dimension européenne et plus largement internationale

Le réseau s’organise autour d’une association informelle. Il se développe par cooptation sur la base du parrainage des candidats par un ou plusieurs des membres. Chaque année, les membres désignent un président qui organise et accueille la réunion annuelle du réseau européen.

La présidence actuelle est assurée par la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon.
Par le passé, Schloss Solitude – Allemagne, la Casa de Mateus – Portugal, Alden Biesen – Belgique, le Château Ujazdowski – Pologne, Fattoria la Loggia – Italie,  le Grand-Hornu – Belgique, Suomenlinna – Finlande, ont tenu la présidence.

Le secrétariat général est assuré par l’Association des centres culturels de rencontre dont les membres sont aujourd’hui les seuls à s’organiser en réseau. Le secrétariat national installé à Paris XIV° (38, Fbg Saint-Jacques) a mis en place un centre de ressources et de documentation sur la réutilisation des monuments historiques , ouvert aux étudiants, chercheurs et porteurs de projets.

Télécharger le PDF