L’Abbaye de Saint-Riquier célèbre le premier auteur de langue française

Centre dédié aux écritures à l’ère numérique, l’Abbaye royale de Saint-Riquier revient aux sources et célèbre le premier auteur de langue française, Nithard, qui en fut également Comte-Abbé. Ses ossements ont été retrouvés à l’Abbaye alors qu’elle devenait Centre culturel de rencontre.

Aussi, le 7 novembre 2015 dès 16h, deux événements organisés sous le haut patronage de François Hollande, Président de la République, permettront de mieux découvrir une œuvre unique et fondatrice.

Né autour de 800, petit-fils de Charlemagne, Nithard est d’abord un membre de l’aristocratie et grand témoin de son époque – et notamment des tensions qui entourèrent la partition de l’empire carolingien. Dès 841, il choisit d’en rendre compte et engage l’écriture d’Histoire des fils de Louis le Pieux, texte où il fait usage, pour la première fois dans l’histoire de notre langue, du français (ou pré-français), outre le latin et le tudesque (vieil allemand).

Précurseur, Nithard livre un témoignage historique mais également linguistique décisif, que l’Abbaye royale de Saint-Riquier a choisi de célébrer :

  • 16h : conférence Du français en 842 ? L’audace de Nithard par Bernard Cerquiglini, qui reviendra sur l’influence de l’œuvre de Nithard sur l’appréhension du plurilinguisme – c’était un engagement fort, à l’époque, que celui de se détacher du latin pur. (100 places)
  • 17h : performance théâtrale Vie et mort de Nithard, une performance de ténèbres, un spectacle de l’écrivain Pascal Quignard et du chorégraphe Luc Petton. Se jouant du monument et de ses ombres à la tombée du jour, cette création fera ‘revivre l’esprit de Nithard’ à travers mots et mouvements. (400 places)

Manifestations gratuites, réservations obligatoires au 03 22 999 625. Plus d’informations
Coupon réponse de réservation