Renforcement de l’appui de l’UE en faveur du patrimoine culturel

Moins de deux mois après l’adoption des Conclusions du Conseil de l’UE sur le patrimoine culturel comme ressource stratégique pour une Europe durable, la Commission européenne adoptéle 22 juilletsa Communicationqui ouvre la voie à une approche intégrée du patrimoine culturel en Europe. Ce document politique important vise à aider les États membres et les acteurs du secteur et propose une coopération renforcée au niveau de l’UE pour partager des idées et des bonnes pratiques, afin d’alimenter les politiques en faveur patrimoine et la gouvernance. Il met en évidence les possibilités pour les États membres et les parties prenantes à collaborer plus étroitement au-delà des frontières pour relever les nombreux défis auxquels fait face le secteur du patrimoine et de s’assurer que celui-ci contribue de manière encore plus forte pour une Europe durable.
Dans ce document de politique, intitulé «Vers une approche intégrée du patrimoine culturel européen», la Commission affirme que le secteur est à la «croisée des chemins» entre réduction des budgets publics, baisse de la participation aux activités culturelles traditionnelles et diversification des publics potentiels sur fond d’urbanisation, de mondialisation et d’évolution technologique. Toutefois, elle souligne aussi les possibilités, qui s’offrent aux États membres et aux parties prenantes, de coopérer plus étroitement au-delà des frontières pour que le patrimoine culturel contribue davantage à une croissance et à des emplois plus durables.


M
me Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, a déclaré à ce propos: «L’Europe doit optimiser la valeur intrinsèque, économique et sociétale de son patrimoine culturel. Elle devrait être à la pointe de l’innovation axée sur le patrimoine, saisir les occasions créées par la numérisation et promouvoir ses compétences en matière de patrimoine dans le monde entier. Dans l’ensemble de l’UE, nous devons encourager une plus grande convivialité des sites patrimoniaux et des musées, en utilisant des nouvelles techniques et technologies pour attirer les visiteurs, en particulier les jeunes. En bref, nous devons faire revivre l’histoire. Je suis heureuse que notre patrimoine bénéficie d’un soutien accru de l’UE pour les sept prochaines années.»


Dans son rapport, la Commission préconise un renforcement de la coopération au niveau de l’UE en vue d’échanger des idées et des bonnes pratiques qui pourront être prises en compte au niveau de la gouvernance et des politiques nationales du patrimoine. Elle se félicite également de l’approche adoptée par l’UE dans la directive sur l’évaluation des incidences sur l’environnement, qui exige d’examiner l’incidence des projets sur le patrimoine culturel, et dans le règlement général d’exemption par catégorie, qui autorise les aides d’État à ce secteur, et recommande l’adoption d’une approche similaire pour soutenir le patrimoine dans le cadre, plus général, de l’élaboration des politiques aux niveaux européen, national et régional.

La Commission européenne a également publié un accompagnement « Mapping Report » qui donne un aperçu complet des politiques, législations, programmes et possibilités de financement pertinentes pour le patrimoine culturel en Europe.

Les organisations de la société civile, tels que les membres de l’Alliance européenne du patrimoine 3.3, à laquelle participe la ACCR, ont été invitée à contribuer au processus de consultation  réalisée par la Commission européenne avant la préparation et l’adoption de cette nouvelle Communication.


En savoir plus:
EC Communication
EC Communiqué de presse
Mapping of Cultural Heritage actions in European Union policies, programmes and activities