LE BOA QUI AVALE L’ELEPHANT

  • CIRCA – LA CHARTREUSE (FR)

François DE BANES GARDONNE

  • BELLEVILLE PARIS

ETUDIANTS : Simon HORY

PROFESSEUR : Philippe PROST

Partie la plus modifiée et la moins restaurée de la Chartreuse, le cloître Saint Jean conserve les traces de toutes les périodes de son histoire.

C’est un :

  • point de départ et d’arrivée de la visite
  • espace d’attente pour les activités
  • accès au restaurant et au jardin d’hiver
  • repère mémoriel pour les Villeneuvois.

Le cloître est machine mnémonique et encyclopédie (Carruthers) : il est pertinent d’en réinventer la forme et la signification, dans un lieu consacré à la création culturelle.

Un double thème de réflexion a été proposé pour la création architecturale :

  • opérationnel : la notion de circulations des usagers (visiteurs, employés, résidents) en allées et venues permanentes
  • sensible : la notion de parcours pour rendre compte de sa vocation monastique et de son usage moderne.