FERMONS L’ŒIL

  • SALINE ROYALE D’ARC-ET-SENANS (FR) – Institut Claude-Nicolas Ledoux

Michel PIERRE

  • ECOLE SPECIALE D’ARCHITECTURE

ETUDIANTS : Pauline MARIE D’AVIGNEAU, Alexandre GOINARD, Marco LAVIT NICORA, Anna MALLAC-SIM

PROFESSEUR : Andri GERBER

Lieu d’architecture unique, manufacture de sel soumis à une surveillance constante mais également expression de constructions dont l’équilibre se voulait sublime, la Saline royale d’Arc et Senans s’est de tout temps protégée de son environnement tout en contraignant le travail et la vie d’une partie de ses ouvriers et de ses artisans à l’intérieur de son espace. Et il n’est en rien étonnant que le site ait servi de lieu de rétention à trois moments de son destin entre 1939 et 1945 (républicains espagnols, tziganes, prisonniers de l’armée allemande). Et peut-être n’est-il pas surprenant que l’environnement l’ait, de fait, ignoré, laissant s’édifier des lignes de chemin de fer qui frôlent les bâtiments et des constructions, anciennes et récentes, qui ne les prennent pas en compte.

Il s’agit d’analyser cette situation et de proposer un projet qui prend le contre-pied de ce destin. Il faut parler d’éphémère lorsque les bâtiments apparaissent s’enraciner, chercher à jouer sur le dehors et le dedans, penser à la surveillance et à l’évasion, à la pierre et à l’air, à la course du soleil parcourant les édifices selon un demi-cercle voulu par Claude-Nicolas Ledoux qui est aussi théâtre pour un scénario à créer.