arts plastiques Saint-Jean-d'Angély

Walaa Dakak/

Artiste plasticien

Walaa Dakak

Walaa Dakak est un artiste plasticien et chercheur syrien qui travaille sur le regard, la psyché et le panoptisme des sociétés contemporaines.

Walaa Dakak est un artiste né en 1978 à Damas, en Syrie. Il a étudié les Arts à l’Université de Damas, s’est installé en région parisienne en 2004 pour continuer ses études, et prépare actuellement une thèse de doctorat en Arts Plastique, Esthétique, Arts et Sciences de l'art à l’Université Paris Panthéon-Sorbonne. En tant qu’artiste, il a développé un style minimal et délicat qui met en valeur la psyché, que ce soit celle des personnages qu’il représente ou du spectateur qui observe ses œuvres. Il a participé à une quinzaine de grandes expositions dans plusieurs institutions et galeries comme l’Institut du Monde Arabe à Paris, le MUCEM de Marseille ou encore le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles.

 

En avril 2018, il a effectué une résidence à l’Abbaye royale de Saint-Jean-d’Angély. Il y a développé le projet « Paranoïa I and Eye », une création utilisant la peinture et la sculpture et s’intéressant au regard. Cette œuvre fait ressortir la surveillance et le contrôle de soi mis en place dans les sociétés contemporaines, en particulier dans les pays aux régimes politiques dictatoriaux comme la Syrie, mais aussi sur les réseaux sociaux. L’artiste a également participé à une conférence-rencontre internationale avec des étudiants sur le thème de l’universalité de l’art. Il a pu, durant sa résidence, faire la rencontre d’artistes locaux avec qui il a tissé des liens. Il a aussi rencontré une famille syrienne et a mis en place un partenariat durable entre le Musée des Cordeliers et l’Abbaye royale pour les résidences plasticiennes de cette dernière.