danse Bignan

Lucia Citterio/

Danseuse, chorégraphe

Lucia Citterio

Danseuse et chorégraphe italienne, Lucia Citterio effectue une recherche expérimentale sur les relations que peuvent entretenir le corps et l’espace extérieur.

Lucia Citterio est une danseuse et chorégraphe italienne. Elle a étudié la danse classique et obtenu le Diplôme en Danse Contemporaine à l'École Bella Hutter de Turin. Elle a vécu à Paris où elle a perfectionné ses études de danse contemporaine, de butoh et d’expression africaine et a pratiqué l'aïkido. Puis, elle travaille en Italie, en France et en Belgique, avec plusieurs compagnies. Elle crée et interprète différents solos, une installation pour un seul spectateur et plusieurs événements publics. Elle travaille à Rome et au Japon avec le chorégraphe Tanaka Min. Elle collabore avec le musicien Andy Moor (The Ex, Amsterdam). Elle travaille au Bénin pour le spectacle Les feuilles, une production de la Haus of Kulturen der Weld de Berlin. Elle donne régulièrement des cours de formation à des artistes résidents à Dakar. Elle est invitée au Festival danza en paisajes urbanos à Cuba, à Porto Alegre au Brésil pour une conférence-performance à la galerie artistique de la Fondation culturelle de la ville, à Caxias do Sul pour un cours de formation adressé à la Compagnie Municipale de la ville. Elle effectue une résidence de création et une tournée au Sénégal, invitée par l'Institut Français. En mai 2014, elle effectue une résidence artistique au Château de Goutelas. Elle donne des stages en Italie et à l’étranger, et réfléchit aux liens entre corps et espace extérieur (corps-paysage).

 

En 2018, elle a effectué une résidence de trois mois au Domaine de Kerguéhennec. Elle y a poursuivi sa recherche sur les liens entre le corps et l’environnement, un projet intitulé « Body Weather - Body Landscape ». Elle a cherché à faire dialoguer le corps et son milieu, à transformer son corps en carte sensorielle reflétant son environnement, et à créer un parcours matériel de ses expériences dans le Domaine.