arts plastiques Marcoux

Gilbert Gosselin/

Artiste plasticien

Gilbert Gosselin

Né en 1962, Gilbert Gosselin est dans le domaine professionnel des arts depuis son adolescence. Il consacra une première carrière en publicité où il fut fondateur de deux agences publicitaires (Triode stratégies design, (1996) et Gazoline multimédia (2001) dans lesquelles il joua entre autres le rôle de coordinateur et de consultant en communications. Il possède une maîtrise en enseignement des arts à l’UQÀM (Université du Québec à Montréal) (2015) ainsi qu’un baccalauréat en arts visuel et médiatiques (2009).

Gilbert Gosselin enseigne présentement à l’école secondaire Mont-de-La-Salle ainsi qu’à la faculté de maîtrise en enseignement des arts de l’UQÀM. En tant qu’enseignant d’art, il siège aussi au conseil d’administration de l’Association québécoise des enseignants spécialisés en arts plastiques (AQÉSAP) depuis 2015. Depuis 2011, il couvre assidûment les événement d’arts internationaux tels que la Biennale de Venise et la semaine des arts de New York, au sujet desquelles il publie régulièrement dans les magazine Vie des arts et Vision.

Son projet de résidence au Château de Goutelas en 2019 avec Marc Laforest est une réflexion autour du thème de la création de liens sociaux : que l’on soit hôte ou invité, il y a une volonté mutuelle de rencontre. Lorsque nous abordons une nouvelle situation, comme celle de rencontrer de nouvelles personnes, nous revivons dans un premier temps les peurs qui nous habitaient enfant et nous retrouvons la crainte de ne pas être acceptés. Il y a un besoin de créer une occasion pour aider à tisser un lien. De cette réflexion est apparue une installation artistique. Une table et une chaise, plus grandes que nature, proposent au visiteur un rapport ludique : dans La place à Ti-cul, on est invité au jeu de l’hospitalité. Une des particularités de cette installation réside justement dans sa surdimension, faisant ainsi de la table une forme d’abri, à l’origine du concept de la seconde partie, le château. Celui-ci est réalisé à partir de briques de la région et prend place à l’ombre de la table. Les briques sont colorées comme un jeu de blocs et la transposition de cet espace ludique à une échelle réelle nous invite à ressentir le réconfort de l’enfant jouant avec son jouet préféré sous la table de la cuisine.