Bénin

Centre culturel de rencontre international John Smith/

Centre culturel de rencontre international John Smith

Le Centre culturel de rencontre John Smith est situé à 40 kilomètres à l’ouest de la capitale du Bénin. C’est le premier CCR International de l’Afrique subsaharienne. Le Centre participe à la valorisation, dans cette région, du patrimoine culturel et touristique. Il est membre de l’ACCR depuis mai 2020

LE SITE PATRIMONIAL

Établi au cœur du centre-ville, l’ancien Tribunal colonial est un carrefour de trois axes principaux que sont : l’Avenue de France, la rue des Palmistes et la rue F. Colombani. Il est mitoyen à l’Hôtel de ville du côté ouest, à la Maison du Brésil, du côté Est, et à la Prison civile du côté Sud.

Construit au début du 20e siècle, le Tribunal du Cercle de Ouidah a également servi de lieu d’enrôlement pour l’armée. La galerie qui entoure l’édifice  est caractéristique de l’architecture coloniale, révélatrice du fonctionnement de la Justice : le Tribunal fonctionne comme un théâtre destiné à impressionner. L’accès à la Justice n’est pas le même pour les  Européens et pour les « indigènes». Au moment où se construit le Tribunal de Ouidah - on sépare clairement les deux justices.

À terme, le Centre offrira un théâtre de verdure, des lieux d’exposition, des espaces de résidences et de travail aux conditions professionnelles adaptées aussi bien aux artistes, qu'aux enseignants, étudiants et associations locales. Il comprendra aussi un espace de restauration familiale, une médiathèque ouverte aux élèves et étudiants.

L’architecte en charge de la réhabilitation et de la construction est Aimé Gonçalves. Diplômé de l’École Inter–États d’Architecture et d’Urbanisme de Lomé (Togo), docteur en histoire et expert en Bâtiments et Travaux Publics agréé près la Cour d’Appel de Cotonou depuis 2007, il est membre du Conseil International des Monuments et Sites (ICOMOS).


LE PROJET CULTUREL

Le CCR International John Smith entend mener un projet artistique et culturel pluridisciplinaire associant l’histoire, le patrimoine, la recherche et la création contemporaine notamment dans les domaines de l’écriture. La programmation artistique, comprend des ateliers et des séminaires, des résidences, des spectacles ainsi que des actions de valorisation patrimoniale et touristique, dans une volonté de rayonnement international et d’échanges. 

Le projet est construit autour de cinq grandes priorités : 

- Créer une exposition permanente autour des femmes et l’esclavage ; 

- Soutenir la jeune création à travers l’accompagnement de projet ;

- Valoriser le patrimoine culturel et cultuel ;

- Participer au développement et à la structuration du milieu artistique local ;

- Impliquer les établissements scolaires dans diverses activités du lieu.

Il s’agit de créer des passerelles et des partenariats locaux, nationaux et internationaux, en développant la mise en réseau et l’ancrage territorial du CCRI, en complément des autres structures et acteurs de la vie artistique et culturelle. Les principaux bénéficiaires de cet outil de travail et de recherche seront : les artistes béninois et de l’Afrique francophone, le monde scolaire et universitaire, les acteurs culturels. La médiathèque et les espaces de travail seront accessibles aux habitants et au monde associatif.

Lieu de recherche et d’innovation artistique pour toutes les disciplines, avec une attention privilégiée pour les écritures théâtrales contemporaines, le CCRI John Smith abritera les artistes et chercheurs     d’univers différents qui développent de nouveaux projets et élaborent des formes qui reflètent le monde dans lequel nous vivons. Ainsi, chaque année une résidence sera ouverte aux artistes d’Afrique ou d’Europe, en partenariat avec des institutions africaines ou européennes. En complément du programme de résidences, le lieu peut accueillir ponctuellement des  artistes, en mettant à disposition    les locaux, en contrepartie de partenariats ou d’une location. Les lieux pourront également accueillir des séminaires à titre payant.

 

ACTIVITÉS ET ACTIONS

Les activités du CCRI s’articuleront autour d’une programmation culturelle et artistique, de résidences destinées notamment à soutenir la jeune création du Bénin et plus largement de l’Afrique francophone, de formations et d’ateliers envers les jeunes et des actions en partenariat avec les écoles, collèges et universités.  La médiathèque constituera une ressource importante pour les habitants tout comme le cyber-café. Enfin, le CCRI John Smith sera un acteur du tourisme durable et de la mémoire aux côtés de la ville de Ouidah et de l’Agence Nationale pour le Patrimoine et le Tourisme. Ce premier centre culturel de rencontre international d’Afrique subsaharienne, qui intègre ainsi le réseau international de l’ACCR, participe à la valorisation, dans cette région, du patrimoine culturel et touristique, et confirme le souhait au Bénin de revenir sur les traces du passé tout en embrassant l'avenir.