Alloue

Maison Maria Casarès/

Un site polyculturel ouvert au rythme des saisons

Maison Maria Casarès

Labellisée depuis 2008, La Maison Maria Casarès, située au cœur du verdoyant Domaine de La Vergne au bord de la Charente, est un lieu où se conjugue théâtre, patrimoine, paysage et pédagogie.

LE SITE PATRIMONIAL

La Vergne est un ancien domaine agricole autrefois fortifié composé de quatre bâtiments au bord de la Charente. Les parties les plus anciennes, notamment la tour isolée, dateraient du 15e siècle. Des remaniements successifs aux 17e, 19e et 20e siècles donnent à l’ensemble sa physionomie actuelle.

Maria Casarès, comédienne franco-espagnole, et son compagnon André Schlesser achètent le Domaine de La Vergne en 1961. À sa mort en 1996, Maria Casarès le lègue à la commune d’Alloue pour remercier « la France d’avoir été une terre d’asile » lorsque sa famille et elle ont fui la dictature de Franco en 1936.

En 2002, le logis est inscrit sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Des travaux sont engagés dès 2005 pour aménager un espace d’hébergement dans les communs et une salle de spectacle dans l’ancienne bergerie.

Depuis 2011, La Maison Maria Casarès est également Maison des Illustres.

LE PROJET CULTUREL

Un site polyculturel ouvert au rythme des saisons Le projet de La Maison Maria Casarès s’articule autour de quatre grands piliers : théâtral, patrimonial, paysager et pédagogique, favorisant les rencontres entre les acteurs de ces différents domaines culturels et tout particulièrement l’insertion des plus jeunes dans l’accompagnement de leur démarche novatrice.

Dans une écoute des cycles de la nature, les activités du Domaine de La Vergne suivent le cours des saisons : essaimage au printemps avec les résidences de jeunes artistes, ouverture au public tout au long de l’été et Rencontres professionnelles autour des Journées du Patrimoine, artistes confirmés pendant l’automne et enfin hibernation du site en hiver pendant que des propositions artistiques partent en itinérance sur le territoire.

Ouverte à tous les publics, La Maison Maria Casarès s’inscrit dans une réflexion autour des enjeux sociaux, culturels, économiques et écologiques du monde de demain.  Un modèle économique vertueux, circulaire et éco-responsable est mis en place pour que ces activités polyculturelles enrichissent un patrimoine commun. Ancré dans une zone rurale et riche en initiatives, le Domaine de La Vergne se positionne comme un lieu pilote de ce dynamisme de territoire qui allie rencontre, nature et culture.

ACTIVITÉS ET ACTIONS

Résidences Jeunes Pousses

Chaque année, trois à quatre jeunes metteurs en scène sont sélectionnés par un comité de professionnels associés selon leur projet suite à un appel à candidatures. Au printemps, chaque équipe artistique bénéficie de quatre semaines de répétition, durant lesquelles elle est nourrie et logée au Domaine de La Vergne et bénéficie d’un accompagnement personnalisé (tutorat) selon la singularité de la démarche de chacun. En échange, les porteurs de projet effectuent des actions sur le territoire et prennent part à un chantier participatif sur le site avec une partie de leur équipe.

En septembre lors des Journées du Patrimoine, les équipes reviennent à La Vergne pour présenter une étape de leur projet au public puis à des professionnels lors d’une journée de showcase, les Rencontres Jeunes Pousses, organisée en partenariat avec l’OARA.

La saison estivale

Pendant l’été, le Domaine est ouvert aux touristes et aux habitants, proposant une programmation articulée autour du théâtre, de la gastronomie et du patrimoine, coréalisée avec la Compagnie du Veilleur. Deux spectacles, un jeune public et un tout public, sont présentés. Ils s’achèvent par un moment gustatif et convivial favorisant l’échange et la rencontre avec les artistes mais aussi entre les spectateurs. Tous les étés, un chef-étoilé élabore les menus à partir de produits locaux et des thèmes des spectacles présentés.

Une visite contée, troisième proposition artistique, vient mettre en lumière le patrimoine et son histoire en faisant découvrir aux promeneurs le Domaine de La Vergne, du logis principal à ses jardins.

Des journées spéciales (atelier, pique-nique & spectacle) sont proposées aux centres de loisirs. Des animations sur le domaine (jeux pour les enfants, aires de détente et de lecture…) sont mises à la disposition les visiteurs pour profiter pleinement du site.

Compagnies en création

À l’automne, des compagnies confirmées sont accueillies en répétition à La Vergne. Elles s’acquittent d’une participation aux frais, permettant ainsi de financer en partie les résidences Jeunes Pousses. Une compagnie internationale est également invitée à venir travailler sur le site.

Auteurs en résidence

Via les programmes Odyssée et Nora, La Maison Maria Casarès reçoit des auteurs de théâtre étrangers en résidence d’écriture chaque année. La présence de ces dramaturges apporte une dynamique supplémentaire à la richesse et aux activités du domaine. Accueillis en même temps que les compagnies en répétition, la rencontre entre différentes générations et pratiques artistiques en est favorisée. Des temps d’échange avec les habitants, dans les écoles ou lors de lecture d’extraits de leur texte sont aussi fortement encouragés.

Transmission

La pédagogie et la transmission sont au cœur des activités de La Maison Maria Casarès. Chaque printemps, un parcours d’ateliers de pratique est proposé autour d’une œuvre de théâtre jeune public ou d’un auteur. Ces ateliers se terminent par une journée de rencontre des classes au Domaine de La Vergne. Soucieux de la formation initiale et continue, le Domaine accueille également des stages de pratique des écoles supérieures pour jeunes comédiens (CNSAD à Paris, Conservatoire de Poitiers…) ainsi que des formations professionnelles (conventionnées AFDAS…).

Expérimentation

Album 16 : le collectif des Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes (AJAP)

Les lauréats des AJAP 2016 du Ministère de la Culture ont été invités à investir le Domaine de La Vergne pour accompagner la réflexion autour d’une nouvelle utilisation des différents sites du domaine aussi bien de la maison principale que des jardins qui s’étendent sur 5 hectares. Ils y développent un nouveau protocole visant s’affranchir de la mémoire du lieu pour mieux réinventer les espaces et les circulations ainsi que son inscription sur le territoire, tout en respectant la transmission de la mémoire patrimoniale ainsi que celle de son illustre hôte, Maria Casarès.