Les missions/

Les missions

L’Association des Centres culturels de rencontre a été créée pour animer et coordonner l’action des CCR. Elle a été reconnue d’utilité publique en 1983. Elle a également l’ambition de développer dans le monde le réseau des Centres culturels de rencontre, favorisant ainsi leur rayonnement régional, national et mondial à partir de leur enracinement local.

/ Accompagner et conseiller
L’ACCR a pour mission d’accompagner ses membres dans l’ingénierie, le montage et le suivi du projet culturel. 

/ Animer & informer  

L’ACCR élabore chaque année un programme de réunions techniques et de rencontres thématiques afin d’aborder de manière collective, avec ses membres, les évolutions des enjeux culturels, patrimoniaux, économiques, juridiques et des nouvelles technologies. Des sessions d’information permettent de partager les tendances liées aux champs transversaux qui les concernent (élargissement des publics, stratégies de communication et de marketing, culture et tourisme, etc.)

/ Coordonner & convaincre

L’ACCR initie et coordonne des actions communes afin de mettre en synergie les projets de chaque CCR et de leur donner une plus grande résonance. Elle offre le cadre de rencontre et échange pour faire émerger des projets communs et la coopération entre les membres. L’association met en place une communication commune, mutualise les compétences et ressources et déploie des outils de plaidoyer pour ses membres et le label « CCR ». À travers la coordination du label français et du réseau international, elle agit pour la promotion du pluralisme culturel.

/ Défendre et représenter

Présidée par Yves Dauge, l’ACCR représente ses membres dans les instances nationales, européennes et internationales. Elle défend le concept de Centre culturel de rencontre, les valeurs et les intérêts des membres du réseau auprès des institutions, des élus, des professionnels, des artistes et des partenaires.

/ Développer & rayonner

Lien entre les territoires à différentes échelles, l’ACCR contribue à la réflexion sur les politiques publiques avec les collectivités, le Ministère et dans toute l’Europe à travers sa participation à plusieurs organismes. Elle participe aux plateformes de dialogue structuré et développe des collaborations et partenariats avec des réseaux culturels, aux niveaux national et mondial.

L’ACCR est constamment à la recherche de projets innovants de réutilisation culturelle du patrimoine afin de développer le dialogue interculturel au sein du réseau et d’en élargir la couverture géographique. L’ACCR conseille également les porteurs de projets dans le montage de leur projet et les soutient dans leur procédure de candidature.

/ Gérer des programmes & des projets

Avec le soutien du Ministère de la Culture français, l’ACCR gère depuis 2003 le programme de résidence « Odyssée » destiné aux chercheurs, artistes et gestionnaires culturels étrangers. Depuis 2016, l’ACCR coordonne également le programme de résidence « NORA », qui s’adresse à des artistes, chercheurs, professionnels de la culture, réfugiés de pays en conflit ouvert et arrivés récemment en exil en France. Enfin, elle met également en œuvre des programmes d’urgence avec le Ministère tels que New Orleans, Haïti…

/ Partager des ressources & des connaissances

Véritable observatoire des CCR et du label, l’ACCR réunit annuellement des statistiques et documents qui lui permettent d’avoir une vue d’ensemble de la vie du réseau. Elle réalise également des études qui dégagent des points de convergence, des enjeux et perspectives prenant en compte les différents contextes et territoires. Pour ses membres, l’ACCR est aussi un lieu ressource. Lien entre leurs différentes programmations, elle diffuse les initiatives exemplaires et les innovations. Elle joue un rôle de veille des politiques culturelles françaises et européennes.