Erasmus +

… Pour travailler sur le partage de connaissances, l’éducation et la formation, pour renforcer la mobilité individuelle et collective : ERASMUS +

 

En favorisant les projets de mobilité et de coopération en Europe, le programme Erasmus +, résolument inscrit dans la Stratégie Europe 2020, doit permettre de renforcer les compétences de tous pour une meilleure employabilité, de soutenir l’innovation au sein établissements et organismes d’éducation et de formation et leur internationalisation, de promouvoir une utilisation transparente et cohérente au niveau européen des outils de reconnaissance et de validation compétences, de favoriser la coopération entre pays européens et non-européens.

Les domaine d’action du programme

Enseignement et formation professionnelle‘ favorise les actions de mobilité en Europe  pour les apprenants, les enseignants, les formateurs, ainsi que l’ensemble des personnels des organismes actifs dans le champ de l’éducation et de la formation professionnels.
 En savoir plus  sur les volets mobilitépartenariats stratégiquesalliances sectorielles
Education des adultes soutient toutes les formes d’éducation et de formation des adultes qu’elles soient formelles, informelles ou non formelles, délivrées par des organismes privés ou public, y compris l’éducation populaire. En savoir plus sur les volets mobilité et partenariats stratégiques
Jeunesse‘ : Les échanges de jeunes offrent à des groupes de jeunes de différents pays, l’occasion de se rencontrer et d’apprendre à mieux se connaître, en dehors des structures scolaires, universitaires ou de formation professionnelle.  En savoir plus

Mise en œuvre

Erasmus + se décline en 3 actions, dites ‘actions clés’ :

  • La mobilité à des fins d’apprentissage, pour renforcer les mobilités d’études et professionnelles au sein de l’Europe, à tous les âges de la vie et pour tous les niveaux de formation. Certaines de ces mobilités pourront s’effectuer depuis et vers les pays partenaires (pays hors Europe). Sont concernés les membres des équipes éducatives et de formation, les jeunes en formation ou hors formation, les professionnels et décideurs du secteur de la jeunesse, l’enseignement supérieur et le secteur jeunesse.
  • La Coopération pour l’innovation et l’échange de bonnes pratiques. Les projets de coopération internationale et le partage d’expériences entre institutions sont renforcés. Tous les secteurs sont concernés : l’enseignement scolaire, supérieur, la formation professionnelle, l’éducation adultes et le secteur jeunesse.
  • Le Soutien à la réforme politiques : La réforme politiques a pour but de renforcer les outils et instruments mis en place pour faciliter la mobilité en Europe ainsi que la coordination Etats membres de l’Union dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse. Deux actions spécifiques, l’initiative Jean Monnet qui favorise l’enseignement, la recherche et le débat sur l’histoire, la politique, l’économie, le droit, etc, de l’Union européenne et la coopération dans le domaine du sport complètent ce nouveau programme.

Place des acteurs culturels et créatifs

La formation s’entend dans un sens large et ouvert, comprenant formation formelle et informelle. Le programme Erasmus permet donc de se former, de partager des pratiques de travail en allant visiter d’autres organisation et en accueillant des professionnels européens, de développer des réseaux de constructions de savoirs et de compétences, de faire circuler les publics enfants et adultes, etc.

Des exemples de projets développés au sein du réseau

TERRA, « Tissez les différences et vous récolterez la diversité » Projet d’échange de bonnes pratiques autours des phénomènes de résilience dans les zones rurales et périphériques: comment l’éducation informelle et les approches artistiques peuvent-elles appuyer les  communautés pour s’adapter et reconstruire le tissu social et économique dans une situation de crise et de transition ?
Interpret Europe propose de mettre en réseau des structures de patrimoine afin d’expérimenter, de modéliser et de diffuser les méthodes d’interprétation du patrimoine en Europe.
Jardins nourriciers, assiettes gourmandes, projet de mobilité pour des jeunes français, allemands et suisses  sur les enjeux d’une consommation responsable en s’impliquant dans la création de jardins paysagers et potagers.

Plus d’informations :

 


Appels en cours