PLAN NATIONAL EN FAVEUR DES NOUVEAU ESPACES PROTEGES

Il y a plus d’un demi siècle, la Loi Malraux marquait l’histoire de nos villes. Grâce à la reconnaissance de notre immense patrimoine urbain, face à la nécessité de sa sauvegarde, face aux destructions de la guerre et à l‘insalubrité de nos centres, l’État engageait une politique nationale. Cette politique a grandement contribué au développement et au rayonnement d’une centaine de villes.

Aujourd’hui un nouveau défi est à relever. Il y a urgence à prolonger ce premier succès car un grand nombre de villes petites et moyennes est resté à l’écart de ce mouvement. C’est à un véritable décrochage culturel, social, économique, c’est à une rupture dans l’aménagement de notre territoire que nous sommes confrontés. La Loi relative à la Liberté de création, à l’Architecture, au Patrimoine, avec les nouveaux «Sites patrimoniaux remarquables » qu’elle a créés, est la chance qui s’offre pour agir. Ce sont en effet environ 600 villes petites et moyennes qualifiées « site patrimonial remarquable » qui voient leurs centres historiques se vider et se dégrader. Or on ne les sauvera pas sans faire renaître leurs centres, en y faisant revenir des habitants et des activités. C’est là le cœur du « projet global de développement» de ces villes, projet qu’il faut construire grâce à un fort engagement de l’État et des Régions dans le cadre du Plan National des nouveaux espaces protégés.

Pour en savoir plus, veuillez suivre le lien ci-dessous.

PLAN NATIONAL