Atelier – Concours européen (2007/2008)

Concours européen d’idées pour des monuments au présent

Pourquoi ce premier atelier/concours ?

Considérer l’architecture comme un « objet dans le temps »

La réutilisation des monuments qu’ils mettent en pratique montre aux responsables des Centres culturels de rencontre la subtilité des liens et de l’interaction entre espace et usage, avec la dimension supplémentaire que le glissement du temps introduit. Cette alchimie subtile entre l’architecture, les hommes et le temps ne saurait être artificiellement figée au seuil de notre modernité.

Pour les Centres culturels de rencontre, cette interaction de l’espace et de l’usage se poursuit aujourd’hui dans le cadre des règles qui régissent les monuments historiques. Encore faut-il introduire dans ce cadre et cette actualité, la réflexion, l’ambition, l’audace que les enjeux intellectuels, techniques, financiers, sociaux, esthétiques appellent ici. Explorer des perspectives d’avenir avec les Écoles d’Architecture.

Réfléchir sur l’objet architectural historique et vivant à la fois par l’usage contemporain, est formateur dans sa complexité pour les jeunes professionnels qui seront les architectes de demain, et pour une part d’entre eux les créateurs du patrimoine du futur.

Il nous a paru intéressant de faire travailler de jeunes talents sur cette problématique complexe, de les encourager à expérimenter des approches originales, à imaginer librement des propositions inédites.

Travailler et réfléchir en réseau en Europe

Enfin, à l’heure de l’Europe et des réseaux, et en fidélité avec l’esprit qui anime les Centres culturels de rencontre depuis deux décennies déjà, nous avons souhaité que cette réflexion collective, cette mise en commun et confrontation des propositions se fasse entre européens engagés dans la même aventure de la « Reprise des monuments », professionnels sur le terrain, jeunes architectes en formation et enseignants confondus.

Pour cet Atelier/Concours, il s’agit rien moins que d’imaginer, dans des monuments historiques réutilisés pour des projets artistiques et culturels d’aujourd’hui, des interventions architecturales qui expriment avec justesse, au service du projet, la mission contemporaine assignée à ces lieux historiques.

Comment être pertinent et réaliste en site historique, sans renoncer en rien aux ambitions d’une conception architecturale de qualité ? Telle est bien la question!

Participants à l’Atelier/Concours :

    • Belgique : Le Grand-Hornu avec la Faculté Polytechnique de Mons, L’Abbaye de la Paix-Dieu avec la Faculté polytechnique de Mons
    • Espagne : Le Monastère Santa Maria la Réal avec l’Ecole technique supérieure d’Architecture de Valladolid
    • Finlande : La Forteresse de Suomenlinna avec l’ENSA de Clermont-Ferrand
    • France : La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon avec l’ENSA Paris-Belleville, La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon avec et l’ENSA Montpellier, L’Imec/Ardenne avec l’ENSA Paris-Malaquais, L’Abbaye d’Ambronay avec l’ENSA Grenoble, Le Domaine de Kerguéhennec avec l’ENSA Bretagne, Le Couvent de la Tourette avec l’ENSA Lyon, La Saline d’Arc-et-Senans avec l’Ecole Spéciale d’Architecture Paris, L’Abbaye de Fontevraud avec l’Ecole de Design de Nantes
    • Hongrie : Le Château de Fehérvárcsurgó avec l’ Université de technologie et d’économie de Budapest, Faculté d’Architecture, Département pour l’histoire de l’Architecture et des monuments
    • Italie : Teatro Potlach/Monastère Santa Maria del Soccorso avec l’Université de Rome « La Sapienza », Faculté d’Architecture Valle Giulia
    • Pologne : Malopolski Instytut Kultury avec l’ Université de technologie de Cracovie, Faculté d’Architecture, Institut de design urbain, Le Château Ujazdowski avec l’Université de technologie, Faculté d’Architecture de Varsovie
    • Roumanie : Le Palais Mogosoaia avec Université Ion Mincu, Faculté d’Architecture

Le jury

Andrea BRUNO, François BARRÉ, Jean GAUTIER, Marc BARANI, Maria CALADO, Pierre-Louis FALOCI, Jean-François CABESTAN, Dominique LYON, Pierre BOURRIER, François CHASLIN, Guillaume D’ANDLAU, François GOVEN, Heinz WISMANN.

 Les 6 lauréats